Lê Fondateur  
     
  La biografhie

SYNTHESE CHRONOLOGIQUE DE LA VIE DU PERE GIACINTO BIANCHI

15 août 1835
- Carlo Giacinto Gioacchino Bianchi naît à Villa Pasquali, commune de Sabbionetta, (Province et diocèse de Cremona) ; il est l’aîné d’une nombreuse famille rurale.

1846-1852
- Il fréquente le lycée de Casalmaggiore avec de bons résultats.

1852-1858 - Il se prépare au sacerdoce au séminaire diocésain de Cremona.

29 mai 1858 - Il est ordonné prêtre à la cathédrale de Cremona. Il commence son ministère pastoral dans les paroisses de S. Matteo, Cella Dati et de Castelponzone, limitrophes de Villa Pasquali.

31 mai 1860 - Il est affecté à Scandolara Ravara ; il entre en contact avec Père Joseph Frassinetti et tente sa première fondation en ouvrant une maison de travail pour les femmes en 1864. Mais l’oeuvre rencontrera des obstacles et sera fermée au début de l’année 1865

31 mai  1863 - Une de ses méditations sur le Sacré Coeur dans l’Eglise de Sainte Sabine à Genova (Gênes) touche le coeur d’Eugénie Ravasco, qui choisit de se consacrer à Dieu.

Avril 1865 - Obligé de quitter le diocèse, il est accueilli à Genova par Joseph Frassinetti dont il devient le collaborateur direct.

1868 - Premier voyage en Palestine

29 juillet  1870 - Il entre au noviciat des Jésuites situé dans la Principauté de Monaco. Il est envoyé en 1871 à Chieri pour une  mission de prédication ; cependant il ne continuera pas avec les Jésuites qui lui permettront de s’orienter ailleurs en 1872.

Mars-août 1871 - Il est à nouveau envoyé pour une mission à Pigna où il s’adresse aux jeunes de la Pieuse Union des Filles de Marie. Apprécié par la population, l’évêque le nomme vicaire de la paroisse, où il s’installe à la fin du mois de juillet. Il le nomme aussi directeur (aumônier) des Filles de Marie le 1er août.

Décembre  1874 - Sous sa direction certaines Filles de Marie de Pigna  manifestent l’intention de vivre en communauté. Don Giacinto invite Don Giovanni Bosco (saint Jean Bosco) à leur faire une conférence.

11 février  1875 - Il inaugure l’oeuvre des Filles de Marie missionnaires, en ouvrant une maison où quatre jeunes s’installent pour vivre dans la consécration à Dieu. Elles obtiennent la bénédiction de l’évêque le 23 février.

22 août  1876 - Il envoie les premières Filles de Marie Missionnaires en Terre Sainte pour travailler à l’orphelinat de l’abbé Antonio Belloni.

mars-avril  1877 - Il reçoit les voeux religieux des Filles de Marie Missionnaires à Bethléem

1878 - Dans un climat d’hostilité, à Pigna il est injustement accusé d’appropriation illicite et d’endettement. Il est même emprisonné pour quelques jours à San Remo, puis libéré, mais il doit quitter le lieu.

1878 - Il retourne à Genova (Gênes), et durant les 30 années suivantes, il exercera son ministère de prédication en Ligurie, en Italie du Nord et aussi en Suisse au service des immigrés. Il commence aussi à célébrer et à animer des retraites à ‘l’Institut de Ravasco’, à Carignano.

Octobre-novembre  1880 - Il visite les Filles de Marie missionnaires en Palestine. Il y retournera encore en 1885, 1887, 1888,et 1890.

20 décembre  1880 - Il est reçu par le pape Léon XIII, qui bénit les orphelins de Bethléem et les Filles de Marie Missionnaires
1885 - Il obtient de la Congrégation de la Propagation de la Foi (‘’Propaganda Fide’’) le titre et la faculté de missionnaire apostolique. (n.b. : selon un document italien, ce serait en 1890)

24 septembre 1890 - Le cardinal Vicaire du diocèse de Rome, Mgr Lucido M. Parocchi, l’encourage à ouvrir à Rome une maison des Filles de Marie Missionnaires.

Mai 1892 - Il accueille les Filles de Marie Missionnaires qui reviennent de Palestine où l’orphelinat de l’abbé Belloni a été confié aux Salésiens.

1892-1895 - Il ouvre de nouvelles maisons pour l’Institut à Scandolara Ravara et Cingia de’Botti dans le diocèse de Cremona, à S. Ilario d’Enza et Bagno dans le diocèse de Reggio Emilia, à Vicovaro dans le diocèse de Tivoli.

14 janvier 1900 - Il reçoit de l’archevêque de Genova (Gênes) la permission de célébrer l’eucharistie dans la chambre d’Eugenia Ravasco, qui ne peut plus bouger à la suite d’une longue maladie; elle mourra le 30 décembre 1900.

1901 - Il achète la maison paternelle à Villa Pasquali et y ouvre le noviciat des Filles de Marie Missionnaires.

1908 – 1911 - Il étend l’Institut en Sicile: à Partanna, Montevago, S. Ninfa, S. Margherita Belice et Mazara del Vallo.

Juillet  1911 - À cause de sa santé, il est obligé de se retirer définitivement à Villa Pasquali.

6 Août  1911 – C’est la pause de la première pierre de l’église Sainte Ermelinda qu’il veut construire à côté de la maison de Villa Pasquali. L’oeuvre ne sera pas achevée parce que la bienfaitrice ne pourra pas tenir sa promesse.

Décembre 1913 - Son dernier voyage le conduit chez l’évêque de Reggio Emilia, Mgr Brettoni qu’il convainc de prendre soin des Filles de Marie Missionnaires après sa mort.

11 février  1914 - A l’age de 78 ans et six mois, il meurt dans la maison paternelle.

“Que Dieu ait pitié de moi et m’aide durant les années qu’il me donne à vivre, pour faire le bien !”  Giacinto Bianchi

 
 
  La biografhie

Les écrits du Fondateur

L’itinéraire de la fondation

Les Prières

Les vertus héroïques